Michèle Gauthier

Jeudi 2020-04-09

 

Exercice 1:  Vous venez de découvrir les lettres «P» et «C» dans votre sac (pour les femmes) et votre mallette (pour les hommes).  Trouvez le plus d’objets possibles qui commencent par ces lettres et qui se trouvent dans votre sac ou mallette.

 

Exercice 2: À l’aide d’au moins 4 ou 5 de ces objets, écrivez une histoire qui mettra en vedette votre artiste ou sportif préféré.


Jeudi 2020-04-16

Exercice 1:

Décrire un moment ou un événement dans la journée d’une personne très très, mais très distraite.

 

Grande  Distraction!

Je ne me considère pas,particulièrement,comme étant une personne dès plus distraite,mais j’avoue,qu’il y a quelques années, j’ai commis une bévue qui aurait pu être lourde de conséquences…

Je vous raconte…

À une époque,qui me semble aujourd’hui bien lointaine,notre famille avait comme rituel,de passer les Fêtes de Noël et du jour de l’An,en Floride…

Mes parents,des snowbirds,nous recevaient avec grand plaisir et de plus,nous offraient les billets d’avion…quelle gentillesse de leur part!

Pour que vous compreniez la suite,je me dois de mentionner,que les billets d’avion,en ces années,étaient de papier…

Donc,un certain dimanche de novembre,lors d’un souper familial avant leur départ,mon père me remet ,comme à l’habitude,les dit billets.

que nous utiliserons le mois prochain…Au lieu de les placer,immédiatement,dans mon sac à main,je les mets dans la pochette en filet de la portière du passagé de la voiture  pour le retour à la maison,avec la ferme intention de les entrer et les serrer en toute sécurité…

Mais ,distraction….je les oublie dans la voiture…

Jusque là,vous me direz ,que ce n’est pas catastrophique…

Attendez la suite…

Le lendemain matin,la température est très maussade,il pleut et vente énormément,alors,je décide d’aller porter Mélanie à l’école…

Me voyez-vous venir?

Hé oui.lorsque ma fille a quitté la voiture ,les billets ont glissé et sont probablement tombés par terre et se sont envolés…

De retour à la maison,soudainement en buvant mon café,je pense aux billets d’avion et je me précipite vers la pochette de la voiture pour les récupérer, mais malheur ,ils n’y sont plus…mon coeur bat la chamade…j’ai chaud…je pleure…

Comme une folle,malgré la pluie qui tombe à torrent,je retourne à l’école…j’arpente la cour et j’aperçois  des bouts de billets déchiquetés,tout mouillés,collés à la clôture….je pleure…je pleure…je rage!

Comment vais-je annoncer cela à mon père?

Je le rejoins , lui raconte mon erreur,m’en excuse et lui dis que malheureusement ,ils passeront Noël sans nous,cette année….

À ma grande surprise,quelques heures plus tard,tout est réglé….la compagnie d’aviation a accepté d’imprimer à nouveau les billets …j’en

Soulagement et grande leçon de vie!

PS::   Fait Vécu…

 

Michèle.

 

Exercice 2:

En cette période de confinement, décrivez une activité que vous avez réalisée ou que vous voulez réaliser, mais que vous remettiez toujours à plus tard… quand vous auriez le temps.

 

Le  9 mai prochain,mon mari et moi,fêterons avec joie,nos 4 ans,dans un ” tout nouveau chez nous”…

Effectivement,en 2016,après mûre réflexion,nous nous sommes départis de notre premier ” cocon” d’amour, que nous habitions depuis plus de 35 ans…

 

Nos capacités physiques ayant diminuées et notre bon vouloir à ne pas négliger cette demeure  si précieuse à nos coeurs,nous avons mis ” à vendre” devant la façade…

 

Surprise…à peine  trois semaines plus tard,la vente était complétée…Deux visiteurs ,fort intéressés,se sont livrés bataille et,bien entendu,le plus offrant a gagné…un jeune homme,d’une trentaine d’années,qui espérons-le,en prendra bien soin , car ,désormais ,elle est sienne…

Ce jeune homme habitant toujours chez ses parents et n’étant nullement bousculé par le temps,nous avons pu profiter de quelques mois supplémentaires  pour dénicher notre prochain nid d’amour et surtout faire le trie de tout ce bagage accumulé pendant toutes ces années…

Je pense aussi que ces quelques mois de répit,entre la vente et le départ,ont favorisé grandement notre deuil et nous ont aidé à ne rien regretter…si bien ,qu’au matin du 9 mai 2016,losque les déménageurs sont arrivés,contrairement à ce que je redoutais, je n’ai versé aucune larme et j’étais plutôt excitée de me retrouver à ma nouvelle adresse…un bel appartement ,tout neuf,style condo,nécessitant beaucoup moins d’entretient ,nous permettant,ainsi, de jouir plus de la vie…

C’est ce que nous faisions depuis bientôt 4 ans ,quand subitement,arrive cette pandémie,ce confinement…

Restez à la maison,nous dicte le gouvernement…ne sortez que pour l’essentiel…D’accord,mais,il faut s’occuper n’est-ce pas!

C’est bien beau de cuisiner et faire du ménage, mais que pourrions-nous faire d’autre pour tuer ce temps interminable ,qui n’en finit plus…

Pourquoi ne pas mettre de l’ordre dans toutes nos photos…ouff!!

Photos de nos parents…photos d’enfance,de jeunesse,de vie d’adulte,…photos de notre famille…même,photos de nos petits-enfants..

Un grand projet qu’effectivement nous remettions par manque de temps et aussi d’intérêt ,avouons-le!

Mais là,le confinement s’y prête…Alors,pourquoi ne pas en profiter…

Je sais que c’est un travail de longue haleine ,mais je serais bien fière de le mener à terme…

C’est un défi à relever….ça va bien aller!


Jeudi 2020-04-23
Exercice 1:
À partir de la photo dans le fichier joint,  imaginez une histoire ou peut-être un souvenir qui vous rappelle «l’ancien temps». (Merci à Pauline pour la suggestion de cet exercice).

 

Doux Souvenir De l’  “Ancien Temps”.

 

Il n’y a pas si longtemps,lorsque quelqu’un mentionnait le terme ” ancien temps”,tout naturellement,je pensais,parfois à mes parents ,même à mes grands-parents,mais aujourd’hui,à mon grand désarroi,ce sont mes petits-fils qui utilisent ce qualificatif disons peu “élogieux” pour décrire ce qui m’est super précieux,MES SOUVENIRS…

Un souvenir,un très doux souvenir que j’affectionne particulièrement et qui me manque ,même après toutes ces années,ce sont les réjouissances du premier de l’An,chez mes grands-parents paternels…

Pourquoi ce souvenir se veut toujours aussi vivant ,réel,en ma mémoire?

Pourquoi suscite-t-il ,encore,tant de nostalgie?

Je tente une explication…

 Probablement ,qu’étant enfant unique  et me retrouvant ,entourée pour quelques heures d’une famille élargie ,oncles,tantes,cousins, cousines,devait sans doute,imprégner en moi,des sentiments grandioses auxquels je me réfère encore aujourd’hui…

Pourtant,cette rencontre annuelle ,était,dès plus simple…

Nous nous retrouvions,tous,dans la petite maison de grand-maman Yvonne et grand-papa  Aristide,entassés les uns sur les autres ,pour se souhaiter des voeux de ” Bonne et heureuse Année,de santé et de paradis à la fin de nos jours”…

 Ceci fait,les éternels dinde,farce ,tourtière et râgout,nous attendaient…plusieurs tablées se succédaient pour rassasier tout ce beau monde…

 La dernière bouchée avalée,les hommes réclamaient vivement la table de cuisine,pour leurs parties de cartes,dame de pîque et compagnie…les femmes,elles,se retrouvaient ,seules,au salon,pour “placoter ” de tout et de rien…

Nous,les enfants,cousins,cousines,que faisions-nous pour occuper cette soirée? nous nous retrouvions dans une chambre à coucher et nous attendions impatiemment que grand-maman Yvonne vienne nous chercher pour sa distribution de cadeaux ,lesquels nous occupaient ,jusqu’au départ ,en fin de soirée…

En fait,avec du recul, je constate que cette rencontre du premier janvier,identique,années après années, n’avait en soit , rien de magique,ni de spectaculaire,si ce n’est qu’elle était ,traditionnelle,rassurante,sécurisante,aimante,pour la petite fille que j’étais et c’est sûrement l’une des raisons pour laquelle ,elle représente encore aujourd’hui,un de mes plus beaux souvenirs de mon “ancien temps”….

 

Exercice 2:

 

Imaginons qu’on a tous et toutes le même ami qui s’appelle Bertrand Dufour.  C’est aujourd’hui le jour de son anniversaire.  De quoi sera faite sa journée?

 

Bon Anniversaire,mon ami!

Aujourd’hui,24 avril,c’est l’anniversaire de mon cher ami Bertrand Dufour…

Bertrand et moi,nous nous connaissons depuis…depuis…ouff!!disons depuis des lunes pour ainsi,ne pas dévoiler son âge car Bertrand est un homme fier qui a tendance à ne pas tellement apprécier le fait de vieillir…

La journée du  24 avril,demeure pour lui,au fil des ans,une journée bien ordinaire,une journée comme les autres…

En cette année de confinement.Bertrand sera bien servi…son anniversaire passera,vu les circonstances,un peu plus sous silence,si ce n’est les marques d’affection qu’il recevra par appel téléphonique ou via son profil facebook…

Quant à moi,je lui réserve une petite surprise…une rencontre virtuelle.facetime,pour l’ appérot de 17 hrs…un échange,spécial,privilégié entre deux ” jeunes ” amis de 4 fois vingt ans…

Bon Anniversaire Bertrand….je t’aime..xx


Jeudi 30 AVRIL 2020

 

Exercice 1:

 

La même phrase de départ pour tous.  Vous faites un texte sur le thème d’une enquête policière.  La phrase de départ est:  «Dès que j’aperçus mon père dans le hall de l’hôtel………………………

 

Dès que j’aperçus mon père dans le hall de l’hôtel,à une heure si tardive et  de plus,sans ma mère,sa compagne des 40 dernières

années,je sus immédiatement,qu’il se passait une urgence dans leur vie….

 

Mes parents représentaient un couple sans histoire…ils s’étaient épousés dans la jeune vingtaine,à la fin des études de droit de

mon père…leur début fut difficile,l’argent étant rare…ils venaient tous deux d’un milieu modeste,alors ,aucune aide financière leur

fut accordée…ma mère,secrétaire de métier,devint le bras-droit de mon père…peu à peu ,les clients affluaient dans ce tout

nouveau bureau d’avocat…mon père tirait très bien son épingle du jeu,il gagnait ses procès et se bâtissait ,ainsi,une réputation

enviable…Après 2 ans de mariage,leur situation financière s’était grandement améliorée,si bien que ma mère quitta son

rôle de secrétaire pour celui de maman à temps plein…c’est ainsi que je vis le jour…

 

Les années ont passé…j’ai grandi…mes parents sont demeurés amoureux et notre vie fut assez facile et heureuse au fil du

temps…

 

Un jour,comme tous les jeunes adultes,j’ai dû embrasser une carrière,une profession et je me suis tournée vers celle de

policière aux enquêtes…je ne me doutais aucunement à cette époque,qu’un soir de juillet,pas si lointain,mon père m’annoncerait.

les larmes aux yeux ,l’enlèvement  de ma mère….nul besoin de vous dire que la petite fille en moi,doublée de la policière,veut à

tout prix,résoudre cette énigme…

 

Mes patrons me disent que je ne peux participer à l’enquête mais  se résignent voyant mon désarroi…Pourquoi ma mère a-t-elle

été enlevée?…Elle n’a aucun ennemi et sa vie est beaucoup trop rangée pour être suspectée…Alors,que s’est-il passé?

Qui soupçonné?

 

Résumons…

 

Mes parents étaient en visite au Château Bromont,pour célebrer ,comme à chaque année,l’anniversaire de leur rencontre…

 

Ils revenaient d’un souper au petit bistrot situé à deux pas de l’auberge,losqu’une voiture s’immobilise à leur niveau,deux

individus cagoulés en sortent,empoignent assez brutalement ma mère pour la lancer à l’intérieur du véhicule et repartir à

toute vitesse…

 

Mon père,sous le choc, a tout de même ,la présence d’esprit ,d’essayer de retenir la plaque d’immatriculation…malheureusement ,

il ne se souvient que d’un G436,mais ,il confirme que c’est une voiture noire,possiblement une Toyota…

 

Bon…il faut faire vite…le temps presse…mes collègues sentent toute ma détresse,ma peine et tous veulent retrouver ma mère

saine et sauve…On s’active…on ne compte pas les heures…la fatigue,on ne la sent pas…l’adrénaline nous porte…

 

En fin de nuit,ENFIN,un peu d’espoir…grâce au G436,nous retraçons le nom du propriétaire du véhicule …Alexandre Péloquin.32 ans…

 

Qui est cet homme?

 

Personne ne le connait…mon père,non plus…mais lorsqu’on lui précise qu’il habite Beloeil,il se souvient qu’un ancien ami

d’université,étudiant en droit lui aussi,demeurait dans cette ville ,à l’époque…Alexandre,serait-t-il,son fils?et pourquoi s’en

prendre à ma mère?

 

Après quelques jours d’enquête assidue et de non sommeil,nous réussissons à dénouer le mystère..

 

Alexandre Péloquin était bel et bien le fils de feu Paul Péloquin,lequel s’était suicidé quelques années auparavant …suite,au

suicide de son père,Alexandre souffrait  de dépression sévère ,de maladie mentale et les voix qu’il entendait dans sa tête.lui

dictaient d’enlever l’épouse de l’un des compagnons de faculté de son père ,ayant très bien réussi dans sa profession,contrairement

à son paternel qui,lui, avait végété toute sa vie…une sorte de vengeance ,pour Alexandre…disons-le ,comme ça!

 

Deux jours plus tard,nous avons retrouvé ma mère ,en parfaite santé,au fin fond d’un bois,dans un chalet,…que faisait-elle ?

Elle jouait au” parchési”  avec celui qui l’avait enlevé quelques jours plus tôt….

 

Cette femme est ma mère et je comprends mon père de l’aimer tant!

 

Exercice 2:

 

Vous devez inventer une nouvelle maladie.  Donnez-lui un nom, des symptômes, à qui elle s’attaque et la façon de la guérir.

 

…..Mystérieuse maladie…

 

Au matin du 5 avril 2020,tout en dégustant mon café.je feuillette distraitement le journal local…les nouvelles se font rares

car nous sommes en confinement ,vu la pandémie…

Soudainement,j’aperçois en gros caractères,en page 9…

 

UNE NOUVELLE MALADIE.SUSPECTE,CIRCULE PRÉSENTEMENT,DANS NOTRE VILLE…

 

Je m’applique à lire les détails…

 

Cette maladie est très sexiste..elle n’attaque que les femmes,très peu d’hommes en sont atteints…

L’un des principaux symptômes ,qu’il nous a été possible de remarquer chez les dites femmes ,est une soudaine

rougeur apparaissant au bout des doigts ,se transformant en démangeaison aigüe ,lorsqu’en contact étroit avec

la carte -débit ou la carte de crédit…

 

Point important à signaler,cette maladie n’existait pas avant le 13 mars dernier et les spécialistes de la santé

soupçonnent sa disparition soudaine dès la  réouverture des commerces à la fin du confinement….

 

Présentement,cette maladie n’est pas encore homologuée ,son nom n’est donc pas définitif ,mais

plusieurs se plaisent  à l’interpeler   ” la folie du magasinage”…

 

ATTENTION ,mesdames,cette maladie est très très contagieuse…!!!


Jeudi 7 mai 2020
Voici les deux exercices de la semaine:
Exercice 1:
Quand vous lancez un bébé en l’air, il rit, parce qu’il sait que vous l’attraperez.  C’est ça la CONFIANCE.  Écrivez une histoire ayant pour thème la confiance.

 

….La confiance en soi…

 

Au lieu d’une histoire,je vous propose plus,une réflexion sur la confiance en soi…

 

Disons,en premier lieu,que “la confiance en soi” est sans contredit,un élément essentiel,même souhaitable à posséder,pour

tout être humain…un outil indispensable,qui,s’il est bien utilisé,ne peut qu’être  bénéfique pour chacun…

 

Je pense que ” la confiance en soi”peut se comparer à une belle route sans obstacles dont la destination finale serait la réussite…

 

Réussir ses études,réussir sa vie professionnelle,sa vie amoureuse,sa vie personnelle,

Réussir sa vie,tout simplement…

 

Une bonne ” confiance en soi” nous amène ,sans doute,à poser les bons gestes,à se choisir,malgré les pressions que nous subissons

jour après jour…L’objectif ultime ,étant d’être en harmonie avec soi-même…

 

Cependant,parfois, le doute,cet ennemi redoutable,brise notre fragile confiance,perturbe nos décisions et crée une multitude

de peurs…

 

Peurs inutiles.je l’avoue,qui paralysent et nous empêchent de se réaliser pleinement,de s’accomplir…

 

En voici un exemple,parmi tant d’autres….Depuis longtemps,je voulais m’inscrire à cet atelier littéraire mais de vilaines peurs inexpliquées

et inexplicables assaillaient mon esprit,me faisant repousser cet expérience formidable…

 

Avec l’âge,je réalise,à regret,que souvent au cours de ma vie ,un manque de confiance personnel  a nuit à mon épanouissement…

 

En suis-je totalement responsable?…Je ne crois pas…Je pense plutôt que nous ne naissons pas tous égaux ,face à cet estime de soi…

 

Nous en héritons,en plus ou moins grande quantité,selon nos gênes et notre vécu , en accélère ou ralentit l’apprentissage,selon le cas…

 

Le regard des autres ,aussi,posé sur nous,pèse grandement ou malheureusement dans la balance…

 

Pour finir sur une note plus rigolotte,disons que l’ÉGO de chacun atteint des degrés bien différents ….certains en ont trop( des noms me

viennent en tête…hahaha)…par contre,d’autres pourraient en avoir plus…là comme ailleurs,le juste milieu se fait assez rare…c’est la vie!

il en va ainsi!

Exercice 2:
Dimanche prochain, ce sera la fête des mères.  Parlez-moi de la vôtre dans un texte qui la mettra en valeur.

                                                 Hommage à Maman…

 

mise en situation: texte lu le 2 novembre 2006 en l’Église Saint-Pierre de Sorel,lors des funérailles de maman…

je vous le partage..

 

Chère MAMAN,comment te dire ,en si peu de temps et de mots,tout ce que mon coeur ressent pour toi: ce n’est pas

facile,plusieurs émotions m’abitent actuellement.Mais je veux m’ouvrir à toi tendrement…s’il te plait,je t’en prie ,écoutes-moi.

 

Chère MAMAN,tu m’as donné la vie,mais bien au-delà d’un amour maternel,si grand soit-il,tu m’as aimé et je n’ai aucune

gêne à le dire,d’un amour infini que je qualifierais d’exceptionnel.

 

Tu m’as aimé,tel que je suis avec mes limites. Tu m’as aimé,choyé,dorlotté,protégé,surprotégé,dirons certains,mais ce

débordement d’amour m’a amené à me dépasser,pour te prouver mes capacités et ainsi que tu sois fière de moi.

Ce que je suis aujourd’hui,je te le dois.Pour tout cela et encore plus,je te vouerai un amour et une reconnaissance

éternels.

 

Tu as été une MAMAN douce,bonne et compréhensive et au fil des années ,tu es devenue une amie et une confidente

de tous les instants.

 

Je n’oublierai jamais nos longues heures de ” magasinage” à la recherche de tel ou tel vêtement,ni nos soirées entières

à regarder films après films,et encore moins,nos promenades estivales en automobile qui finissaient immanquablement

par une petite gâterie de crème glacée.

 

T e souviens-tu MAMAN,du jour où un très jeune policier,nous avait arrêté sur la route de Montréal,la 132,prétextant un excès

de NON-VITESSE …selon moi,il voulait,simplement ,reluquer ta belle mustang jaune.

 

Chère MAMAN,que d’heureux souvenirs gravés à tout jamais dans ma mémoire.

 

Puis un jour, tout a bousculé,chaviré…tes forces ont diminué peu à peu et ta combativité a fait place à une grande fragilité.

 

Ton départ de la maison en mai 97,fut pour moi,terrible,déchirant et surtout innaceptable.J’en ai longtemps voulu à

la vie ou au destin de nous jouer un vilain tour.

 

Les jours,les mois,les années ont passé.Ma colère s’est calmée et par toi,MAMAN,j’ai compris qu’il faut savoir accepter

ce qu’on ne peut changer.

 

Le 27 septembre dernier,tu as été terrassée d’un sévère AVC dont tu ne t’ai jamais remise…26 ans ans plutôt,nous étions

tous réunis pour célébrer mon mariage.Comment deux évènements si différents,peuvent-ils être liés à tout jamais…

coïncidence,pur hasard,je ne sais pas…

 

Par contre,ce que je sais ,c’est qu’aujourd’hui,MAMAN,tu quittes ce monde terrestre pour aller rejoindre ceux que tu as

beaucoup aimé et qui nous ont déjà quitté.

 

Femme de foi,de croyance,de devoir et de grande bonté,sois sans crainte,je suis convaincue que Dieu t’attend les bras

ouverts pour te faire une belle place auprès de Lui.

 

Va ,MAMAN,va vers un monde meilleur,un monde qui te ressemble plus…

 

Chère MAMAN,tu me manques déjà,mais je sais,je sens ,au plus profond de moi ,qu’au jour nous serons à nouveau ensemble,

il ne peut en être autrement,c’est impossible.

 

En attendant,tu es dans mon coeur pour toujours….

 

ta fille Michèle xxxx

Bonne semaine et bonne fête à toutes les mamans et à toutes les femmes. Bisous.

Jeudi le 14 mai 2020

Exercice 1:

Vous devez compléter les 2 phrases suivantes, soit en prose ou en vers selon votre inspiration du moment (thème libre)
«La vie est étrange avec ses détours

Nous l’apprenons tous un jour» …..
mise en situation:  fait vécu.

Germaine : ma grand -mère maternelle.

Albert : mon grand-père maternel.

 

En ce jeudi soir de bonne veillée,comme les gens se plaisent à nommer les soirs où les amoureux célibataires se rencontrent

sous surveillance parentale.bien entendu,Germaine attend Raoul,son prétendant  des trois dernières années…

 

Germaine et Raoul ont développé l’un pour l’autre,au fil du temps,un sentiment d’amour  et prévoient se marier très bientôt.Alors,

ce soir-là ,lorsque Raoul fait son entrée dans le salon  du 610 rue Montcalm,Germaine veut discuter plus sérieusement avec lui ,de

leur avenir de ” couple”…

 

Germaine est une couturière aux doigts de fée,très appréciée dans son quartier et elle veut bien continuer à assouvir sa passion

après son union avec Raoul ,du moins,tant et aussi longtemps ,qu’une grossesse ne se soit manifestée…

 

Mais ,à sa grande surprise,Raoul ne le voit pas ainsi…il n’est pas d’accord…il ne veut pas que Germaine reçoive des clients pendant

que lui ,sera au travail…

 

Elle tente de le raisonner,de lui expliquer,mais rien n’y fait…le ton monte …Germaine,réalise en quelques minutes,que pendant 3 ans,

elle ne s’est pas aperçue  que Raoul est jaloux ! Comment a-t-elle pu ,passer à côté de ce terrible trait de caractère de son futur

époux?

 

Il suggère même que Germaine ferme les “pertiennes” aux fenêtres,lorsqu’il  quittera la maison,le matin…

 

Germaine n’en revient pas!…il n’est pas question qu’elle devienne “soumise ” à cet homme,elle ,si indépendante….

 

Elle n’écoute que sa raison et congédie Raoul ,sur le fait…et lorsqu’elle se met au lit,ce soir-là,au lieu de pleurer,elle remercie le ciel de

lui avoir épargner une vie de misère…

 

6 mois plus tard,Germaine rencontre Albert….un homme doux,tendre,compréhensif…un homme “rose”,comme on les appelle de nos jours…

et cet homme  fit son bonheur pendant plus de 50 ans …

 

Morale de ce fait vécu ,parfois ,il est bon de faire des détours….

 

Exercice 2:

 

Vous avez trouvé une lettre dans votre boîte aux lettres et vous l’avez ouverte.  Mais cette lettre ne vous était pas adressée.  De qui était-elle? Que contient-elle? À qui était-elle adressée?.

Faites une belle histoire de cette lettre.
Lettre anonyme d’un matin d’été..

 

15 juillet…il fait beau…il fait chaud…les oiseaux chantent et depuis bientôt trente minutes Charles et Catherine,tentent de ranger tous les

bagages de leur petite famille,dans le coffre-arrière de l’auto…

 

Voilà…ça y est …c’est complet…

 

Charles est anxieux de prendre l’autoroute en direction du New Jersey où pendant les prochains quinze jours,se prélasser au soleil ,sera

l’occupation première…

 

Mais,avant de partir,Catherine suggère de passer par la boîte aux lettres,une dernière fois, car Laurence,leur fille,attend impatiemment

ses résultats du ministère…

 

Désolation pour Laurence…aucune lettre du collège…seule une enveloppe blanche ,s’y trouve ,sans nom ni adresse…bizarre!

 

Pensant que c’est simplement une publicité,Catherine ouvre l’enveloppe…elle lit le court message …soudain,ses mains tremblent,

son regard devient flou et elle laisse échapper un cri…Charles ,n’y comprend rien….que se passe-t-il?…il ramasse le message que

Catherine a laissé tomber et lit, à son tour….

 

Salut papa….je suis ton fils…appelle-moi,je t’en prie…438-440-5712

 

La vie vient de s’arrêter…tout est chamboulé….il faut élucider ce mystère…la plage et la mer,vont attendre!

Jeudi 21 mai 2020

Comme d’habitude, à la fin de la saison d’écriture, on se rend au restaurant pour se réunir une dernière fois et papoter ensemble dans un décor moins formel.

 

Vous devez donc imaginer dans quel restaurant on se rendrait, qui serait là, qu’est-ce-que vous mangerez, que vous boirez, quel sera votre dessert, quelle sera l’ambiance, le service, les jeux et que se dira-t-on à la fin du repas.

 

Bon dernier atelier.

 

Aujourd’hui.nous sommes le 21 mai et notre dernier atelier d’écriture de la saison 2019-2020 débute à l’instant…

Oui,déjà le dernier car la saison estivale approche à grands pas..

 

L’ambiance,dans le local,ce matin ,est double…

Nous sommes,à la fois,excités par la douce température,la nature qui s’éveille,la perspective agréable de trois longs mois d’activités

extérieures avec les parents,les amis ,mais nous sommes ,aussi,peinés de quitter ce merveilleux groupe,que nous cotoyons chaque

jeudi ,depuis septembre…

 

En cette journée de fermeture,de conclusion,disons-le comme ça ,les exercices d’écriture se font brefs…l’esprit du groupe est surtout

à la rigolade…

Chacun y va d’une prévision personnelle de ses vacances tant attendues,si bien ,que la fin du cours ,arrive très rapidement..

 

Cependant,avant de se quitter  définitivement,pourquoi ne pas partager,tous ensemble,un bon repas…proposition votée à l’ unanimité ,

nous nous dirigeons ,donc,vers le bistrot du club de golf Continental,lequel nous a reçu ,également,l’an dernier…Ce fut un moment fort

apprécié ,alors,nous savons qu’il en sera de même aujourd’hui…

 

La nourriture y est excellente et variée…Chacun y trouve son compte…fruits de mer,poisson,brochette,pâtes…tout y est…il ne suffit que

de choisir…un bon vin,rouge ou blanc,peut agrémenter,aussi,le repas…

 

Le climat est festif…la conversation va bon train…on se remémore de bons moments de nos ateliers…on discute  de sujets chauds de

l’actualité,on essaie de prédire si l’été qui s’amorce  sera très ou moyennement chaud…

 

Le temps file…on s’éternise…on n’est pas pressé de quitter car on sait que septembre est loin,avant les retrouvailles…

 

 

PS:  BON ÉTÉ ,LA “GANG”

PRENEZ SOIN DE VOUS

ON SE REVOIT EN SEPTEMBRE,SI LE VIRUS LE VEUT BIEN

 

A BIENTÔT….

 

Michèle.



CONTE

Voici le canevas pour l’écriture du chapitre 1:

Les personnages discutent du problème de l’émir de Kadash.  La sultane écoute, dissimulée derrière une fenêtre grillagée qui donne sur la salle du Conseil.  Pour lier les deux familles, on suggère de demander la fille de l’émir en mariage et d’inviter son jeune fils à devenir l’écuyer de Karim.

 

Le défi en réalisant votre texte d’une page environ ou moins est de faire intervenir les cinq sens (toucher, odorat, goût, vision et audition).


L’exercice de cette semaine est de choisir deux personnages dans la liste des personnages et de décrire leur apparence physique (taille, allure générale, cheveux, etc.), leur caractère (leur manière d’être, qualités, défauts, etc.)


Chapitre 3

Le Général Al-Din arrive à Kadesh.

– Décrivez son arrivée et sa réception par l”Émir Kamel bin Abdoul

– Ce dernier lit la lettre demandant la main de Soraya pour Karim, le fils du sultan.

Écrivez cette lettre.

– Quelle est la réaction de l’Émir devant cette demande: ce qu’il en pense vraiment et ce qu’il dit à l’ambassadeur.


Le canevas pour le chapitre 4 est le suivant :

–Durant le festin, l’Émir de Kadesh présente Soraya aux ambassadeurs.

-Al-Din est subjugué par Soraya, en devient amoureux

-Fatma chante une chanson qui parle d’un amour perdu.

-Quels sont les plans futurs de l’Émir?

 

Les textes sont dus pour le 14 juin.

Bien entendu, tous peuvent participer à cet exercice.

Bonne écriture!

Yves Dion

 

2Commentaires
  • Céline Larouche/ 17.05.2020Répondre

    Bonjour Michèle, espérons que la maladie du magasinage t’a épargné, sinon elle aura trouvé rapidement son traitement avec la réouverture de certains commerces.
    Tes textes me touchent toujours autant, comme au temps de nos ateliers vécus en personne.

  • Manon/ 12.05.2020Répondre

    Très beau texte de l’hommage à ta mère.

Écrivez votre commentaire

trois × un =