Geneviève Sarda

Jeudi 2020-04-09

 
Exercice 1:

 
Vous venez de découvrir les lettres «P» et «C» dans votre sac (pour les femmes) et votre mallette (pour les hommes).  Trouvez le plus d’objets possibles qui commencent par ces lettres et qui se trouvent dans votre sac ou mallette.

Si j’ai mis du temps à écrire selon les suggestions faites : inspiré des lettres C et P et une histoire autour de ma vedette préférée.

Vous découvrirez mon personnage plus loin dans le texte !

Il m’a été très difficile de débloquer mes capacités d’écriture pour une semaine après avoir accepté de participer au partage virtuel de nos textes.  J’ai réalisé à quel point la pandémie continue involontairement de me faire effet.  Donc, voici ce que j’ai réussi à jeter sur papier. Vous y trouverez parsemé des mots qui commencent par « c » et par « p ».  Ce sont ces lettres qui m’ont servi d’inspiration.

 

À l’heure où ce coronavirus que je qualifie de démon fait ses ravages chez tous les humains si fragiles de notre terre, je me réfugie à l’intérieur de mon être pour réfléchir à la signification de ce grand chambardement planétaire.

Nous voilà tous obligatoirement confinés, ou presque.  Les pendules se sont mises au ralenti. Je tâte mon pouls, je me secoue la tête, je médite, je calme finalement ma peur. Dans le silence de mon confinement, j’entends au loin les piaillements des merles, des bruants et des cardinaux si insouciants de ce qui se passe.  Ce joli chœur envahit mon cœur d’une chaleur si réconfortante que je sens un appel à aller les rejoindre dehors pour mieux les écouter.

Me promenant en solitaire le long du fleuve devenu calme après les tempêtes de vent des derniers jours, je le contemple différemment et observe le reflet des nuages dans l’eau. Quel beau tableau – tout est figé.  Je me mets à m’amuser à regarder ce tableau à l’endroit, puis à l’envers et vice versa.  C’est alors qu’apparu le Petit Prince !

Dans sa pure naïveté, il me demande : « Dessine-moi ce tableau, »

Ce à quoi je lui réponds : « Je suis désolée, Petit Prince, je ne sais pas comment dessiner. »  Insatisfait de ma réponse, il me pose une question désarmante :

« Dis-moi alors, qui a dessiné les nuages et le ciel dans l’eau et comment il a fait ? »

Je lui réponds : Tu sais mon ami, ce que tu vois dans l’eau est un reflet du ciel et des nuages; c’est comme une illusion, ce à quoi il me répond d’un air incrédule : « Ah bon ! Vraiment ? »

Je retire alors un miroir de ma poche et lui demande de le tenir devant lui et de me décrire ce qu’il voit.  Évidemment, il me répondit que c’est lui qu’il voit.  Je lui demandai de porter le miroir à partir de lui, près de son visage, mais dans l’autre sens.

Perplexe, il me dit : « Et alors ? »

Je réponds : il y a deux façons d’utiliser un miroir.  La première façon est de tenir le miroir tourné vers soi;  il décrit nos traits physiques, c’est ce les gens voient de nous et c’est aussi comment ils nous perçoivent. Mais était-ce vraiment qui nous sommes ?  La deuxième façon est tourner le miroir vers l’extérieur, et ça c’est qui tu es véritablement, comment toi tu te perçois.  Est-ce la même image ? Une étrange illusion se soi ?

Regardant le Petit Prince s’éloigner en tournoyant le miroir, je me dis qu’il y a sûrement une raison pour laquelle ce vilain diable de virus nous envahit. Les médias nous inondent quotidiennement de nouvelles et d’images dévastatrices.  Le temps n’est-il pas venu de cesser de se regarder dans le miroir, de le tourner dans l’autre sens avec un regard nouveau et commencer à concevoir une nouvelle façon de vivre de sorte à remettre de l’ordre dans ce grand chaos, de se redécouvrir les uns les autres, de se réunir et d’agir pour la planète ?

Exercice 2:

 
À l’aide d’au moins 4 ou 5 de ces objets, écrivez une histoire qui mettra en vedette votre artiste ou sportif préféré.


Jeudi 2020-04-16

Exercice 1:

 
Décrire un moment ou un événement dans la journée d’une personne très très, mais très distraite.

LA LINOTTE

Elle court et tourne la linotte

Son p’tit panier à la main.

Elle court, elle saute, puis pivote

Oubliant son p’tit panier

De biscuits et de peanuts

Tel un vol d’oiseau, ils s’éparpillent dans son jardin.

 

Oh la la !!  S’exclament l’écureuil et le geai bleu

Vite, vite,  c’est la course folle

À qui en ramassera plus.

 

Elle court et tourne la linotte

Soudainement prise de panique,

Les deux jambes à son cou, elle accourt à son fourneau

Pour sortir le jambonneau qui cuisait depuis très tôt !

Oh malheur ! Trop tard ! Il est brûlé !

« Oh la la ! » se dit-elle, tenant sa tête entre ses mains

 

Pour te consoler, petite linotte,

Comme le dit le dicton africain :

« T’inquiète pas, demain est un autre jour! »

Exercice 2:  En cette période de confinement, décrivez une activité que vous avez réalisée ou que vous voulez réaliser, mais que vous remettiez toujours à plus tard… quand vous auriez le temps.


Jeudi 2020-04-23
 

Exercice 1:

À partir de la photo dans le fichier joint,  imaginez une histoire ou peut-être un souvenir qui vous rappelle «l’ancien temps». (Merci à Pauline pour la suggestion de cet exercice).

 

Exercice 2:

Imaginons qu’on a tous et toutes le même ami qui s’appelle Bertrand Dufour.  C’est aujourd’hui le jour de son anniversaire.  De quoi sera faite sa journée?


Jeudi 30 AVRIL 2020

 

Exercice 1:

 

La même phrase de départ pour tous.  Vous faites un texte sur le thème d’une enquête policière.  La phrase de départ est:  «Dès que j’aperçus mon père dans le hall de l’hôtel………………………

 

Exercice 2:

 

Vous devez inventer une nouvelle maladie.  Donnez-lui un nom, des symptômes, à qui elle s’attaque et la façon de la guérir.

Jeudi 7 mai 2020
Voici les deux exercices de la semaine:
Exercice 1:
Quand vous lancez un bébé en l’air, il rit, parce qu’il sait que vous l’attraperez.  C’est ça la CONFIANCE.  Écrivez une histoire ayant pour thème la confiance.
Exercice 2:
Dimanche prochain, ce sera la fête des mères.  Parlez-moi de la vôtre dans un texte qui la mettra en valeur.
Bonne semaine et bonne fête à toutes les mamans et à toutes les femmes. Bisous.

Jeudi le 14 mai 2020

Exercice 1:

Vous devez compléter les 2 phrases suivantes, soit en prose ou en vers selon votre inspiration du moment (thème libre)

«La vie est étrange avec ses détours

Nous l’apprenons tous un jour» …..

 

Exercice 2:

 

Vous avez trouvé une lettre dans votre boîte aux lettres et vous l’avez ouverte.  Mais cette lettre ne vous était pas adressée.  De qui était-elle? Que contient-elle? À qui était-elle adressée?.

Faites une belle histoire de cette lettre.

Jeudi 21 mai 2020

Comme d’habitude, à la fin de la saison d’écriture, on se rend au restaurant pour se réunir une dernière fois et papoter ensemble dans un décor moins formel.

 

Vous devez donc imaginer dans quel restaurant on se rendrait, qui serait là, qu’est-ce-que vous mangerez, que vous boirez, quel sera votre dessert, quelle sera l’ambiance, le service, les jeux et que se dira-t-on à la fin du repas.

 

Bon dernier atelier.



CONTE

Voici le canevas pour l’écriture du chapitre 1:

Les personnages discutent du problème de l’émir de Kadash.  La sultane écoute, dissimulée derrière une fenêtre grillagée qui donne sur la salle du Conseil.  Pour lier les deux familles, on suggère de demander la fille de l’émir en mariage et d’inviter son jeune fils à devenir l’écuyer de Karim.

 

Le défi en réalisant votre texte d’une page environ ou moins est de faire intervenir les cinq sens (toucher, odorat, goût, vision et audition).


L’exercice de cette semaine est de choisir deux personnages dans la liste des personnages et de décrire leur apparence physique (taille, allure générale, cheveux, etc.), leur caractère (leur manière d’être, qualités, défauts, etc.)


Chapitre 3

Le Général Al-Din arrive à Kadesh.

– Décrivez son arrivée et sa réception par l »Émir Kamel bin Abdoul

– Ce dernier lit la lettre demandant la main de Soraya pour Karim, le fils du sultan.

Écrivez cette lettre.

– Quelle est la réaction de l’Émir devant cette demande: ce qu’il en pense vraiment et ce qu’il dit à l’ambassadeur.


Le canevas pour le chapitre 4 est le suivant :

–Durant le festin, l’Émir de Kadesh présente Soraya aux ambassadeurs.

-Al-Din est subjugué par Soraya, en devient amoureux

-Fatma chante une chanson qui parle d’un amour perdu.

-Quels sont les plans futurs de l’Émir?

 

Les textes sont dus pour le 14 juin.

Bien entendu, tous peuvent participer à cet exercice.

Bonne écriture!

Yves Dion

 

No Comments

Écrivez votre commentaire

3 × un =